La Rapide

C’est la version pour tchatter.

Et oui, à cause de la technologie, nous atteignons là, ce que je trouve être l’une des vraies limites de l’ortogrévsinte.

Avec l’ajout des quelques lettres différentes, que sont : ɢ , í, ɴ, ʀ et (м)

L’ortogrévsinte, n’est plus directement tapable facilement au clavier azerty.

Je propose donc deux versions d’ortogrévsinte lorsqu’on veut taper rapidement (mais a priori, je pense que pour tchatter, les tchatteureuses devraient opter pour des ortographes encore plus progressistes, afin d’arrêter de se complexifier la vie pour rien).

La première, la plus rapide : passer í en y, et passer les autres en majuscules. Mais là, j’admets c’est perturbant, et ça rend pas terrible (enfin bon, jeune en texto, avant l’écriture intuitive, on écrivait bien NRJ, K7, jVFRsa, G u, G HT, Tou?, etc.).

La deuxième, après plusieurs tests, mais encore en cours de développement :

  • toujours í -> y
  • ɴ (м) -> ^après la voyelle, ainsi on aurait a^, à^, e^, è^, i^, o^, u^ (j’aime assez). Les rares cas où nécessaire d’employer м, comme dans nom (nommer, nominal), on peut faire no^^, par exemple
  • ɢ -> c-, c¬ (avec les claviers qwerty ce caractère spécial, parmi les premiers en unicode, est très anglo-saxon et doit être assez facile à réaliser), non encore complètement défini
  • ʀ, dans -eʀ, j’ai soit é et créer une liaison ajoutée le cas échéant, soit é\, mais je ne suis guère convaincu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.