Performance

21 des 26 lettres de l’alphabet latin ont en ortogrévsinte une prononciation unique (toutes les lettres sauf les 5 voyelles a, e, i, o, u).

Cela représente 17 phonèmes (sons distinctifs du français comme p et b).

L’ortogrévsinte permet de ne pas noter systématiquement les accords :

  • ceux féminins qui ne s’entendent pas comme dans amie et jolie
  • mais surtout à un taux très élevé, ceux du pluriel et ce, au travers de certains mots ou graphèmes invariables, voire même lettre et d’une règle fixe

Cela permet d’éviter de nombreuses erreurs d’accord.

Ce qui se note comme en graphie actuelle : majuscule en tête de phrase et pour les noms propres et en minuscules se prononce, parfois avec quelques déformations. Seules d’éventuelles majuscules en fin de phrase et le <x> réservé pour le pluriel et quand entendu, fait une liaison en /z/ ne se prononcent pas systématiquement et sont repérables : une seule majuscule en fin de mot ou <x>.