Pourquoi

L’orthographe française est très compliquée, extrêmement compliquée, je la trouve excessivement compliquée et cela peut se prouver de mille manière différentes.

La simplifier, sans tomber dans le simplisme pour faciliter l’apprentissage, l’usage et la diffusion du français dans le monde. Une orthographe si complexe est-elle un avantage lorsqu’une ou un non francophone veut apprendre notre langue ?

Quant à l’éducation, pour avoir été professeur des écoles, certes, peu de temps, l’enseignement de l’orthographe et la syntaxe du français écrit, c’est 70 à 80% selon mon estimation personnelle du temps de travail d’une classe et de ses élèves. L’enseignement de l’histoire, comme ceux de la plupart des autres disciplines se sont réduits à presque rien et des prétextes pour faire du français. Alors réduire le temps d’apprentissage du français pour apprendre l’histoire correctement, et ne pas en faire du français, par exemple, ne me parait pas aller à l’encontre d’un point de vue plus conservateur que le mien.

Je vous présente ici, ma proposition de graphie alternative, parmi celles qu’il existe déjà et que j’ai regardées, qui fait suite à des réflexions et choix personnels. Bien sûr, au delà d’un premier temps d’adaptation nécessaire, celle-ci peut ne pas vous agréer.

Si je devais militer pour quelque chose, ce serait pour ce que j’appelle les libertés orthographiques : permettre à un certain nombre de professionnels, hommes ou femmes, qui écrivent et publient de pouvoir écrire le français non pas n’importe comment, mais selon le système cohérent de leur choix. Car, avant tout l’écrit est un code qui permet d’enregistrer l’oral. Mais rien de plus.

Mais je trouve souhaitable que de vouloir faire progresser l’orthographe de notre langue, car n’oublions pas qu’une langue appartient d’abord à ses utilisateur.ice.s. Et si cette proposition vous a seulement fait réfléchir, cela est déjà un grand pas.